Comment évaluer une idée de startup?

Claire Munck (BeAngels), Tanguy Goretti (Cowboy), Vincent Battaglia (Ludus), Thibaut Claes (WING) - mené par Jérémy Corman
LE podcast sur votre plate-forme favorite 🎙

Dans ce podcast, nous essayons de déterminer comment arriver à lancer une startup, avec un produit qui fasse sens et réponde à un réel besoin. Nous discutons également du financement du projet.

Pour la rentrée, le Café Sans Filtre s’interroge sur le thème “Comment évaluer une idée de startup”. Avoir une idée, se lancer dans un projet qu’on pense innovant, quitter son job, prendre des risques, financer sa startup,... tant de questions et de choix à faire lorsqu’on décide de développer son projet. L’écosystème belge est-il favorable à tant d’idées nouvelles? D’un point de vue investisseurs, la question se pose aussi de savoir pourquoi rejoindre ou investir dans une startup. Des structures d’accompagnement existent mais sont-elles réellement efficaces? 


Dans un monde où tout est fait pour être un bon employé, force est de constater que l’esprit entrepreneurial à le vent en poupe ces dernières années. Nombreux sont ceux qui, motivés par l’idée de lancer un projet innovant, décident de tout quitter pour créer leur propre business. 


Autour de la table, nous avons souhaité réunir différents profils. Business angels ou entrepreneurs, tous s’entendent sur une chose : créer sa start up ne veut pas dire quitter son job du jour au lendemain. Se lancer dans une telle aventure, ça se prépare. Une bonne connaissance son marché, un bon réseau, un projet crédible et solide mais aussi la bonne équipe : telles sont les ingrédients de base pour bien démarrer son projet. La preuve avec Tanguy Goretti, qui fort de sa première expérience avec Take it Easy a choisi de se relancer dans l'entreprenariat en lançant la marque de vélo Cowboy, avec deux associés. Côté investisseur, Claire Munck, CEO de la structure Be Angels, nous confie l’importance d’investir dans un projet dans lequel on a confiance. La transparence est souvent la clé d’un partenariat réussi. 


Présentation des intervenants : 

Vincent Battaglia : diplômé de l’université de Mons, Vincent s’est frayé un chemin dans le monde du web en réalisant des sites pour des petits commerce. Il rejoint ensuite la très connue agence Emakina, à Bruxelles qu’il quittera quelques temps plus tard pour lancer sa propre boîte 1MD. Invité à San Fransisco dans le cadre de sa boite, Vincent décide de s’y installer. Startuper killer, il lancera par la suite 2 autres startups. 


Tanguy Goretti : entrepreneur dans l’âme, Tanguy est l’un des 3 fondateurs de la jeune boîte Cowboy. Alors qu’il est encore aux études, il fait ses premiers essais en tant qu’étudiant entrepreneur. Plus tard, il fondera avec deux amis la célèbre société de livraison de repas “Take it Easy”. En 2016, il connaît son premier gros échec : la société Take it Easy met la clé sous la porte. Cette expérience ne l’arrête pas pour autant. Tanguy a toujours aimé entreprendre. C’est donc sans crainte et avec beaucoup de motivation qu’il lance la marque Cowboy en 2017 avec ses associés (eux aussi anciens fondateurs de Take it Easy). Découvrez la marque Cowboy sur ici. 


Thibaut Claes : ancien entrepreneur, Thibaut est aujourd’hui Investment manager pour W.IN.G (Wallonia Innovation and Growth). Lancé en 2016, W.I.N.G est le fonds wallon d’investissement pour les startups numériques à vocation technologique, lancé par la S.R.I.W. dans le cadre de Digital Wallonia. Retrouvez toutes les infos concernant W.I.N.G ici. 


Claire Munck : Claire est administratrice et CEO de Be Angels. Cette structure rassemble entrepreneurs à la recherche d’accompagnement et de ressources financières issues d’investisseurs privés. Grâce à son réseau de plus de 300 membres, Be Angels permet la mise en contact entre entrepreneurs et acteurs classiques des marchés des capitaux (banques, venture capitalists, organismes de soutien nationaux ou régionaux). 


Pour en savoir plus sur le sujet et vous orienter, n’hésitez pas à jeter un oeil sur les sites de W.I.N.G., la S.R.I.W. ou encore Invest in Wallonia.


Mélissa Diantete